Tous unis pour défendre notre entreprise !

Télécharger
Tribune Solocal 30-11-2016.pdf
Document Adobe Acrobat 388.5 KB

Communiqué de presse du 28/11/2016

Télécharger
Communiqué presse 28-11-2016 Solocal Syn
Document Adobe Acrobat 161.7 KB

Tract du 22/11/2016

Télécharger
Solocal Restructuration Syndicat Autonom
Document Adobe Acrobat 5.3 MB

Assemblée Générale Solocal Group du 19/10/2016

Télécharger
Communiqué presse 17-10 Solocal CFE-CGC
Document Adobe Acrobat 132.2 KB

20/12/2015 : Fin d'année

Le Syndicat Autonome vous souhaite de passer de bonnes fêtes de fin d'année !

 

A l'issue d'une année troublée tant sur le plan civil que professionnel, il est important de se retrouver en famille ou entre amis pour se reposer et se ressourcer, retrouver sérénité et quiétude. On se retrouvera dès le 4 janvier, motivés et rassemblés pour affronter une nouvelle année de négociation dans l'entreprise qui évolue sur un marché maussade qui oblige nos forces commerciales à se renouveler sans cesse pour chercher la croissance... 

 

Alors bonnes fêtes à tous, et c'est la tendance du moment :

Que la force soit avec vous !


19/11/2015 Plan de Départs Volontaires

Le 19 novembre 2015, le Syndicat Autonome a signé le plan de départs volontaires...


Force de proposition, nous avons présenté un grand nombre de revendications. La direction a souscrit à la grande majorité des ce que nous avons exprimé, il nous semblait donc juste de souscrire à l'accord proposé.  Juste par rapport aux avancées obtenues, juste par rapport aux salariés potentiellement concernés.


Une fois encore, l'investissement et le travail de nos négociateurs s'est révélé constructif, certes nous n'avons pas obtenu tout ce que nous demandions mais nous avons considérablement amélioré la situation de départ proposée, notamment sur les mesures d'accompagnement.


Il ne nous paraissait pas raisonnable alors de s’arcbouter sur une position défensive et nous avons exprimé notre accord.



30/08/2013 PagesJaunes présente son plan stratégie et le PSE

Voici qui officialise la démarche entamée depuis quelques mois déjà :

 

PARIS, 30 août (Reuters) - La direction de PagesJaunes, filiale de Solocal, a organisé jeudi la première présentation de son plan stratégique 2015 aux partenaires sociaux et présenté un plan de sauvegarde de l'emploi (PSE), les contrats actuels de VRP n'étant plus adaptés aux ambitions du groupe, rapporte vendredi le quotidien Les Echos.

Le journal indique que les discussions vont se poursuivre entre la direction de l'éditeur d'annuaires imprimés et en ligne et les partenaires sociaux jusqu'à la fin de l'année avec comme objectif de parvenir à un accord pour le début 2014 et une mise en oeuvre effective pour avril.

 

Le Syndicat Autonome PagesJaunes continue son action en veillant aux intérêts de tous les salariés. Nous serons extrèmement assidus et attentifs dans le cadre des négociations qui se sont ouvertes pour préserver les intérêts de tous dans une logique constructive.

 


25/10/2012 Le Syndicat Autonome PagesJaunes signe la GPEC

Aujourd’hui le Syndicat Autonome PagesJaunes a signé l’accord de Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC).

 

Pourquoi ?

Parce que nous sommes conscients que l’avenir du groupe PagesJaunes passera par de profonds changements d’organisation et de restructuration. Parce que nous sommes convaincus que cet accord répond pour partie aux attentes des salariés du groupe, notamment en termes de prévention et d’évolution en interne ou dans le groupe.

 

Quel est l’objectif de cet accord ? :

Donner la priorité au maintien et/ou développement de l’emploi dans les entreprises du Groupe

 

Cette démarche préventive vise à anticiper les besoins futurs par rapport aux ressources existantes afin que leur convergence permette le développement professionnel des salariés et leur maintien dans l’emploi. Elle vise le rapprochement, de façon anticipée, entre les besoins et les ressources de l’entreprise tant sur un plan quantitatif (effectifs) que sur le plan qualitatif (compétences). Elle comporte une double dimension, collective et individuelle.

 

Les mesures de la GPEC ont pour objectif de donner à tous les salariés les moyens de s’adapter aux évolutions du Groupe et de son environnement et à demeurer à leur meilleur niveau de compétences sur le marché du travail, tant interne qu’externe

 

Pour qui ?

Les salariés de Médiannuaire SAS, PagesJaunes Groupe et les salariés des filiales françaises dont le capital est détenu directement ou indirectement à plus de 50 % par PagesJaunes Groupe.

 

Il a été également créé une commission GPEC, Il s’agit d’une instance paritaire d’information, de réflexion prospective et d’échanges sur l’évolution des métiers et de l’emploi au sein du Groupe.

 

Qu’y a-t-il dans cet accord ?

L’accord définit les outils de développement professionnel des salariés : Parcours d’intégration (recrutement externe et mobilité interne Groupe), assurance de la régularité de la formation de tous les salariés.

 

Des outils de développement des compétences : Le droit individuel à la formation (DIF), le bilan de compétences, la validation des Acquis de l’Expérience (VAE), la période de professionnalisation, le congé individuel de formation (CIF), le passeport orientation formation

 

Des outils d’accompagnement de la mobilité interne : professionnelle et/ou géographique ainsi que l’accompagnement des projets professionnels externes.

 

La non-discrimination syndicale dans le déroulement de carrière des salariés exerçant des responsabilités syndicales.


27/09/2012 : PagesJaunes et la dette, quoi de neuf... ?

Ce matin, de manière générale, la presse a interprété librement le communiqué publié notamment par Cercle Finance annonçant que PagesJaunes sollicitait un mandataire adhoc.

Certains titres ont lourdement publiés en une : « PagesJaunes au bord de la liquidation »

 

Il n'en est rien, voici d'ailleurs un extrait du communiqué de Jean-Pierre Remy auprès des salariés :

 

"PagesJaunes Groupe reste une société profitable qui a dégagé près de 200m€ de résultat net en 2011. En revanche, elle est fortement endettée, à hauteur d'environ 2 milliard d'euros et ce depuis 2006. Nos résultats opérationnels et financiers nous donnent les moyens de rembourser cette dette et les discussions actuelles ont pour objectif d'en échelonner les paiements : les 2/3 ont été refinancés en 2011 et nous sommes en cours de renégociation du 1/3 restant. Une liquidation judiciaire est donc totalement exclue.

Cette négociation de la dette est difficile pour 3 raisons :

  • Nous nous adressons aux prêteurs qui n'avaient pas souhaité participer au refinancement de 2011, et qui sont donc les plus difficiles à convaincre ;
  • Le marché de la dette et, de manière générale, les perspectives économiques se sont sensiblement dégradés depuis ;
  • Certaines interrogations subsistent auprès de nos prêteurs sur la capacité du Groupe à se transformer rapidement et à retrouver de la croissance.

Nous avons cependant fait de grands progrès depuis le mois de mai dans la renégociation de notre dette et nous avons convaincu plus de 70% de nos prêteurs (soit plus de 50 banques ou fonds d'investissement) de participer à notre refinancement. Mais nombre d'entre eux souhaitent que tous les prêteurs participent, au moins 90%. Pour atteindre cet objectif, il nous reste à convaincre quelques banques.

 

Après des mois de discussion, celles-ci nous ont indiqué ne pas vouloir revoir leur position de refus tant qu'un mandataire ne serait pas nommé. Pour certaines, cette nomination est la condition même de leur participation. J'ai donc demandé au Président du Tribunal de Commerce de nommer un mandataire judiciaire pour nous aider à convaincre ces banques de soutenir l'entreprise et de participer au refinancement de notre dette."


NAO 2012

Constat de désaccord sur la Négociation Annuelle Obligatoire sur les salaires 2012.

La direction n'a pas suivi nos revendications et nos recommandations. Pour rappel, voici les revendications Autonome pour les populations commerciales.

Télécharger
Autonome revendications NAO 2012 terrain
Document Adobe Acrobat 86.1 KB

PagesJaunes Condamné

Le Comité d'Entreprise a fait citer la société PagesJaunes afin de voir celle-ci condamnée sous astreinte à convoquer le CE sur l'ordre du jour : "Information et consultation sur le challenge édition sur productivité et les modalités d'attribution et de calcul de la prime qui lui est rattachée".

 

Cette action a été menée en référe et le juge a rendu son verdict ce jour.

Télécharger
Page 1 TGI Nanterre Prime de productivit
Document Adobe Acrobat 834.1 KB
Télécharger
Page 2 TGI Nanterre Prime de productivit
Document Adobe Acrobat 2.1 MB
Télécharger
Page 3 TGI Nanterre Prime de productivit
Document Adobe Acrobat 1.4 MB

Indemnisation du portefeuille manquant

Négociation sur l’indemnisation du portefeuille manquant

   

Dans le cadre de la négociation sur les règles relatives à l’indemnisation du portefeuille manquant, certaines revendications visant à modifier les règles actuellement en vigueur ont été présentées par les Organisations Syndicales. Par un courriel adressé aux OS, la direction a répondu en amont de la journée de négociation

 

Voici quelles étaient les demandes des OS et la position de la Direction :

 

L’abattement des 30% n’est pas justifié et devrait être supprimé.

La direction considère que cette demande ne peut avoir une réponse favorable. Cependant, suite aux démonstrations des OS en séance, il est décidé de se revoir sur le sujet.

 

L’indemnisation devrait être individualisée en fonction des résultats du commercial concerné. La direction indique qu’une évolution visant à passer du taux par catégorie (CC, M, M+) à un taux individualisé paraît envisageable, ceci se calculerait individuellement en fin d’année par rapport à la rémunération acquise en cours de d’édition objet de l’indemnisation.

 

Les jours modulables devraient être bien périmètrés et bien expliqués : ce point nécessite d’être explicité et discuté pour bien comprendre de quoi l’on parle. La Direction s’engage à ce que chaque salarié ait tous les éléments constitutifs de son portefeuille, du calcul des jours modulables et surtout de la mise à disposition d’un relevé reprenant les différents mouvements du portefeuille entrées/sorties=> solde et ce de façon régulière en cours d’édition.

 

Raccourcir le délai de versement de l’indemnisation du portefeuille manquant. La direction indique que ce point peut être retenu et est à discuter en vue de l’améliorer, ainsi, un acompte de 80% serait versé à l’ensemble des collaborateurs concernés en attendant les résultats finaux.

 

Les explications à fournir par les DA et les RV doivent être rappelées par la DRH. La direction indique que ce point est à retenir.

 

Suppression de la prise en compte de la productivité pour le calcul du portefeuille manquant. La direction considère que cette demande ne peut avoir une réponse favorable